Entrez dans l'œil du cyclone

Le livre Burn-out : la fin du rêve propose au lecteur de vivre un épuisement général de l’intérieur, en partageant le parcours intime d’un homme, depuis sa naissance jusqu’au moment où tout bascule, de son départ pour les urgences à sa lancinante errance...

Plus qu’un récit, un voyage hors du commun à travers une existence pleine d’espoirs, de souffrance et d’émotions, partagé avec authenticité et poésie. Un face-à-face identitaire à la portée universelle, qui permet de sentir, au-delà du rêve, le souffle de la vie...


Partagez votre émotion

Parce que cette aventure littéraire est un partage, vous pouvez exprimer à l’auteur votre ressenti par rapport au livre (utilisez le formulaire de contact si vous souhaitez une réponse).

J'accepte que mon commentaire soit publié

Vous pouvez également partager la découverte de ce livre avec votre entourage.

Dans tous les cas, merci d'en parler autour de vous !

Reconnaissance de lecture

Merci de rétribuer votre reconnaissance de lecture avec un montant libre, en fonction de votre émotion de lecture et de vos moyens. Pour rappel, la reconnaissance de lecture constitue la seule rémunération de l'auteur. Si vous n’avez pas les moyens de payer cette reconnaissance de lecture, ou que ce livre ne vous a pas touché, sélectionnez le bouton Je ne paye pas.

Faites vivre le livre

C’est à vous de jouer en faisant débuter, ou continuer le voyage de lecture de votre exemplaire : passez-le gratuitement à un autre lecteur.

Si vous souhaitez vraiment conserver le livre, merci de vous acquitter d’un droit de garde, dont le montant, libre, tiendra compte des reconnaissances de lecture que vous empêchez en stoppant son voyage de lecture.

Votre reconnaissance de lecture

Si vous avez acheté le livre, il n'est pas nécessaire de rétribuer votre reconnaissance de lecture, vous avez juste à le faire passer, gratuitement, à quelqu'un d’intéressé.

Si on vous a fait passer le livre, merci de rétribuer votre reconnaissance de lecture avec un montant libre, en fonction de votre émotion de lecture et de vos moyens. Pour rappel, la reconnaissance de lecture constitue la seule rémunération de l'auteur. Si vous n’avez pas les moyens de payer cette reconnaissance de lecture, ou que ce livre ne vous a pas touché, sélectionnez le bouton Je ne paye pas.

Merci !

Merci d'avoir participé à cette aventure littéraire. N'hésitez pas à consulter les autres rubriques du site.


Dans la rubrique Actualités, vous trouverez les dernières informations sur le livre et les éditions P58.

Dans la rubrique Agenda, vous pourrez voir les prochains événements (fêtes du livre, salons, conférences...) auxquels l'auteur participera.

Dans la rubrique Les rencontres, vous pourrez partir à la rencontre du rêve avec l'auteur lors d'événements collectifs et pousser l'expérience encore plus loin, parce-que le burn-out n’est heureusement pas la seule possibilité de partir à sa rencontre !

Je vous souhaite une belle aventure identitaire - Stéphane VILLOUD

Le livre

Le sujet

Le burn-out est un sujet d’actualité qui reste pourtant largement mystérieux… Cette rupture profonde de la personne se traduit par des symptômes diffus que la médecine moderne semble avoir bien du mal à reconnaître et prendre en charge. Comme si ce mal insondable nous parlait d’une réalité que nous ne comprenons pas ! La réalité d’une époque où de plus en plus d’individus cassent sous le poids d’une contrainte invisible. La réalité d’êtres humains poursuivant un rêve collectif qui finit par les détruire. La réalité d’organismes vivants qui dysfonctionnent malgré les apparences. On accuse timidement le système néolibéral qui épuiserait les travailleurs… sans prendre vraiment le temps de ressentir ce que porte une telle tempête.

Le lecteur est acteur

livrevivant

Le livre papier Burn-out : la fin du rêve est diffusé sous un nouveau label de Livre vivant. Le livre est vendu à son coût global de fabrication à une personne qui va ensuite s’en séparer pour lui faire débuter son voyage de lecture au cours duquel chaque lecteur pourra librement payer sa « reconnaissance de lecture » à l’auteur…

J’ai vécu un épuisement général qui s’est traduit par deux effondrements simultanés : l’un physique, l’autre psychique. C’était il y a environ trois ans. Mais c’était aussi hier car il faut du temps pour retrouver un équilibre. Et c’est aussi aujourd’hui car je porte toujours en moi certains stigmates de cet évènement. C’est enfin demain car une telle épreuve m’a imposé une mue en profondeur, à travers la souffrance, pour affronter ma vérité.

J’ai ressenti le besoin d’écrire ce que j’avais vécu.
Pour tourner la page.
Pour témoigner, aussi. Auprès de mes proches car aussi proche soit-on de quelqu’un qui souffre, on ne peut guère appréhender ce qu’il vit vraiment. Et plus largement pour tous les naufragés égarés dans ce type de tempête… et j’en croise tous les jours.
Pour transmettre, enfin, la richesse d’une telle épreuve. Car il serait erroné de considérer que ce type d’expérience ne concerne que celui qui la vit. Ce que j’ai vécu est un concentré de vie. De la même façon que le microscopique est directement lié au macroscopique, j’ose croire qu’une telle leçon de vie comporte de nombreux aspects universels.

Ces trois années ont tout changé dans ma vie  : mes croyances, mon hygiène et mon mode de vie, ma capacité émotionnelle, mes relations aux autres et au monde, mon rapport au travail ou à la spiritualité… Trois années de transition, de cheminement qui englobent tout ce que la souffrance humaine, depuis l’illusion jusqu’à la guerre en passant par la maladie ou la solitude, peut recouvrir. Je n’ai aucune leçon à donner ; je veux simplement partager.

J’ai choisi de raconter ce que j’ai ressenti. Pas ce que j’ai fait ou ce que j’aurais compris  ; mais ce que j’ai vécu. C’est parfois subjectif, souvent incomplet, toujours authentique. Parce que la souffrance est d’abord un ressenti, si impossible à partager. Mais aussi parce qu’une des véritables causes de cette souffrance, j’en suis aujourd’hui convaincu, est le contrôle émotionnel que j’ai opéré toute ma vie, jusqu’à devenir un véritable «  handicapé émotionnel  ». Incapable de reconnaître mes émotions face à des contraintes extérieures auxquelles j’ai fini par m’adapter, ma vie est indiciblement devenue un tableau que je contemplais… un tableau dont je ne faisais pas partie ! Et c’est ce refoulement qui s’est transformé, au fil du temps, en souffrance réelle, véritablement handicapante  ! Alors partager, comme pour matérialiser le début de la fin de ce mécanisme destructeur. Parce qu’une émotion existe pour être reconnue et partagée.

Peut-être se trouve là le principal écueil de l’aventure humaine moderne : l’empêchement émotionnel…

Ardèche – Septembre 2012

Il y a le noir, de la douce vanille
Qui extase et merveille.

Il y a le noir, sous les paupières closes
Qui délasse, qui repose.

Il y a le noir du masque héroïque
Qui fait face, qui libère.

Il y a le noir d’un ciel électrique
Qui menace, désespère.

Il y a le noir, de la fin du jour
Qui angoisse, loup aux bois.

Et le noir charbon, qui promet le four
Quand le noir voilé, survit au trépas.

Mais ces couleurs mortes se font arc-en-ciel
Lorsque corps et âme se teintent de fiel.

Découvrir le livre

  • Prologue

  • Dessin : Les émotions

  • Poème : Couleur de limbes

Témoignages de lecteurs

Véronique

J'ai découvert votre ouvrage... puis l'ai lu aujourd'hui. Merci pour votre témoignage et votre partage vivant. Bon chemin de vie.

Véronique

Julia

Puisse cet ouvrage riche et vivant être partagé longtemps encore et accompagner de multiples personnes sur leur chemin !

Julia

Christelle

J'ai beaucoup aimé lire ce témoignage, d'une part parce qu'il est joliment écrit, avec humour, mais aussi parce qu'il relate bien le fait qu'un burnout vient souvent de son mode de fonctionnement, que nous avons créé depuis notre enfance. Ce témoignage met aussi en exergue que cela ne touche pas les faibles, mais plutôt des gens engagés... éventuellement à l'encontre de certaines valeurs.

Christelle

Laurence

Bonjour ! Merci pour cet ouvrage et pour avoir eu assez confiance pour oser le Livre Vivant, super concept !!! La partie sur l'enfance m'a beaucoup parlé, mettant des mots sur du diffus. Très bonne continuation sur votre chemin, et encore Bravo ! Je recommanderai votre ouvrage aux personnes qui se sont mises en route sur leur chemin dans mon entourage, sans hésitation !

Laurence

Catherine

Votre livre m'a bien plu : témoignage vrai et touchant. Merci.

Catherine

Magdeleine

Bravo de faire couler les mots, c'est un bon et surtout beau moyen, comme vous le faites, de soin et surtout c'est un régal de lecture.

Magdeleine

Christine J

Ma fille m'a passé le livre suite à mon burn-out. Il était beaucoup moins important que celui de Stéphane, mais je me suis bien retrouvée. Je sais que l'on s'en sort, même si aujourd'hui je ne peux plus travailler dans l'entreprise qui m'employait. Bon courage à vous Stéphane, et merci de m'avoir fait partager votre expérience.

Christine J

Nathalie

Bonjour Stéphane, je viens de lire votre livre avec beaucoup d'intérêt. Chaque situation est particulière mais cette lecture m'aura aidée à prendre un peu de recul sur ma situation professionnelle et personnelle, et également permis de réaliser qu'il me reste à faire un grand chemin pour retrouver un peu de quiétude. Un grand merci. PS : Votre livre m'a été prêté par le magasin Biocoop de Lyon 7°.

Nathalie

Jean-Philippe

C'est un témoignage de l'intérieur d'un Burn-out. Cela montre bien l'enchaînement des évènements, la difficulté à inverser la machine, la croyance qu'on va y arriver, jusqu'à l'explosion finale, et la catastrophe dans laquelle on bascule soudainement, qui remet toute la vie en question.

Jean-Philippe

Sophie

J'ai fini ton livre et je l'ai beaucoup apprécié. Merci pour ce témoignage humain et profond. Je trouve que tu as une jolie plume, très expressive.

Sophie

Benoît, médecin

Grand merci d'avoir réveillé une partie de moi... et de réussir à te rendre si proche de tes lecteurs !

Benoît, médecin

Estelle

Merci pour ce livre, ce témoignage poignant...

Estelle

Myriam

J'ai téléchargé et lu votre livre et je tenais à vous remercier de tout mon cœur pour votre écrit d'une très grande sensibilité. Vos mots et vos maux ont résonné en moi de manière forte. Je tâche de lui donner une longue vie en le faisant circuler autour de moi...

Myriam

Stéphanie

Bravo pour la qualité du papier, des impressions et de la mise en page: cela va être très dur de le faire tourner ! ;-) L'idée d'alterner titre/citation/narration/poésie/illustration rend l'ensemble léger et plaisant à lire. On aurait pu croire qu'un livre sur le burn-out serait lourd et pesant mais cette manière de fonctionner rend vraiment ton livre vivant...

Stéphanie

Anonyme

Merci pour l'écriture de ce livre, pour ce partage. Pendant la lecture j'ai éprouvé une immense compassion face à la souffrance que tu exprimes. J'avais entendu parler de "burn-out" mais je ne savais pas réellement en quoi cela consistait. La souffrance dans ton corps, la souffrance mentale, émotionnelle, tu n'étais que souffrance et tu as su en sortir!!! Merci aussi d'avoir initié le concept du Livre Vivant.

Anonyme

Yannick

Un témoignage prenant et touchant. Une nouvelle vision de ce que devrait être la vie d'un écrit.

Yannick

M.O.

J'ai été bouleversée par la détresse et la souffrance décrites... En particulier le jour où tout a basculé. Je pense que beaucoup de gens souffrent dans cette société de compétition et de performance avec beaucoup de solitude... Cela fait aussi écho à des choses que j'ai ressenties... Je trouve que c'est très bien écrit mais c'est aussi terrible à lire, dur, violent... Merci

M.O.

Joëlle – Coach en ressources humaines

J’ai croisé nombre de personnes ayant fait un burn-out, mais personne n’avait ce recul que vous prenez par ce travail d’écriture. Cela me permet de mieux comprendre les étapes de souffrances et de construction auxquelles votre ouvrage à forcément participé.

Joëlle – Coach en ressources humaines

Michèle, écrivain public, conseil en écriture

Il est venu. J'ai lu. J'ai vu. J'ai dit. Il a répondu. Nous avons échangé. Et je ne regrette rien. C'était vraiment bien, une belle rencontre. Stéphane Villoud est dans une résilience courageuse et belle.

Michèle, écrivain public, conseil en écriture

Cécile

Ce livre a été une véritable plongée dans le burn-out, au fil d’une plume retraçant avec précision et sensibilité l’odyssée d’un homme ordinaire. Une œuvre riche, troublante, parfois sombre, qui permet de mieux connaître cette tristement célèbre maladie contemporaine.

Cécile

Nathalie

J'ai été traversée grâce aux mots, aux phrases, aux poèmes, par la colère, la tristesse, ainsi que l'incompréhension du décalage entre le corps et l'esprit...choses que je n'avais pas forcement comprises au travers de l'évocation du "burn out".

Nathalie

Jean-Claude

Bonjour Stéphane. C'est un bon livre que tu as fait. C'est un livre utile et important ; important pour tous ceux qui travaillent beaucoup. Quel travail de précision. Amicalement

Jean-Claude

Galaad

Votre ressenti est un témoignage important pour tous ceux qui traversent ces périodes de tempête intérieure pendant lesquelles l'entourage est complètement démuni et n'a pas idée de ce qui se passe. J'ai fait partie de cet entourage pendant que mon père vivait de telles heures sombres. Aujourd'hui je comprends un peu mieux, et je me sens plus averti si cela devait réapparaître dans ma vie.

Galaad

Galaad

Votre témoignage est touchant, car il parle de nous tous et du monde dans lequel on vit. Bien que certaine fois, j'ai eu l'impression de relire la même chose au cours des pages, votre style est simple et clair, très journalistique en fait! Associer dessins et poème est de bon goût et montre la créativité qui peut ressortir de ces moments de trouble profond. Le concept du livre vivant aussi est génial. Bravo pour tout cela, et merci d'avoir fait le choix de vivre et de rapporter à nous, vos semblables, ce récit d'un dépassement de soi. Galaad

Galaad

Nicole

J'ai lu votre livre d'une traite. Bravo pour la sincérité, la simplicité de l'écriture et l'écho qu'il suscite en moi, comme il peut le faire chez nous tous puisque nous sommes humains !

Nicole

Lire le livre

Vous avez le choix entre le livre papier ou le livre numérique. Le premier assure un meilleur confort de lecture et permet de créer une nouvelle chaîne de lecture ; le commander coûte 10 € l’unité + frais de port (+ droit de garde si vous décidez de ne pas le faire passer). Le téléchargement du second est gratuit mais vous engage à rétribuer votre émotion de lecture ; il vous permet de le conserver et de le partager à l’infini mais réduit le format des dessins à celui de votre liseuse…

À vous de choisir !

Version papier

10 €

Commander

Version numérique

Libre

  • Document intégral en définition standard
  • Fichier partageable
  • Rétribution libre de la reconnaissance de lecture
Télécharger

L’auteur

unnamed2
Stéphane VILLOUD est un rescapé de la banale absurdité de notre époque. Un garçon apparemment normal, issu d’une famille modeste, qui a grandi dans la banlieue grenobloise des années 80. Après une enfance « heureuse », il gravit une à une les marches de l’ascenseur social. Avec un modeste DUT en poche, il décroche sept ans plus tard un poste de cadre au siège parisien d’une multinationale avant de créer son entreprise en 2008.

Marié, père de deux enfants, il a alors trente ans et tout pour être heureux. Mais plus qu’une année avant que tout s’effondre. Une nuit, il va perdre le contrôle de sa vie et prendre en pleine figure l’intimité qu’il a toujours fuie. Une rencontre qui va changer le cours de son existence…

Les rencontres

 

D’autre part, l'auteur propose des rencontres et des ateliers sensoriels pour partager son expérience lors d’évènements collectifs (fête du livre, festival alternatif, salon, journées professionnelles...), ainsi que des stages courts en petits groupes pour ceux qui décident de s’engager sur le chemin de la fin du rêve...

Les personnes intéressées pour organiser ou participer à ces manifestations trouveront toutes les informations en cliquant sur ce bouton

Plus d'informations